Salon de grotte, Venise, Milieu du XIXe siècle 

 

Mobilier de salon dit « de grotte » composé d’une banquette, d’un guéridon et d’une paire de fauteuils.

 

Les coquillages, les crustacés ainsi que le monde marin qui forment le thème aquatique appartiennent au registre artistique depuis le Moyen-Âge.

 

À la Renaissance, les orfèvres produisent de véritables chefs-d’œuvres inspirés par ce même univers.

 

Au XVIIIème siècle, la coquille acquiert un rôle d’ornement Royal grâce à sa popularité à la cour de Louis XIV et de Louis XV. Le style Rococo qui dérive du mot « rocaille » et qui consiste en un mélange de rochers et de coquillages, devint une décoration fort prisée à la cour des Bourbons. A cette époque, les élites européennes rivalisent d'imagination et de fantaisie pour reconstituer avec leurs « folies » un univers fantasmé : temples, pagodes, pyramides, chaumières, grottes... Ces fabriques alors richement parées et les grottes animées par le ruissellement des eaux, étaient intégralement ornées de coquillages et de mousses.

 

Le mobilier, à l'image de notre salon, réalisé au milieu du XIXe siècle en Italie, devait aussi s'inscrire dans cet univers aquatique où les coquilles, conques, perles et poissons animent canapés, fauteuils, chaises, confidents, rocking-chairs, guéridons, etc.

 

On retrouve ce type de salons de grotte à la Alte Nationalgalerie de Berlin mais aussi à l’Österreichisches Museum de Vienne ou encore à l’Albert and Victoria Museum de Londres.

 

 

Salon de grotte

  • -Canapé : H 99 x L 105 x P 55 cm ;
    -Guéridon : H 74 x D 54 cm ;
    -Fauteuil : H 96 x L 65 x P 55 cm.

  • Instagram Impossible Gallery
  • Facebook Impossible Gallery
  • Pinterest Impossible Gallery